Actualité

LIVRE BLANC du SSSM dans les SIS

Sunday 12 March 2017
 

Avec de vrais atouts et de réelles opportunités de développement, le Service de Santé et de Secours Médical (SSSM) est en mesure de se prémunir contre ses faiblesses et contre les menaces qui amoindrissent son devenir. Tout cela est de l’ordre du possible, sous réserve que les médecins-chefs et les équipes dirigeantes du SSSM prennent conscience du rôle déterminant qu’ils ont à jouer pour assurer la pérennité de leur service.

Positionné par nature et par culture à la croisée de trois ministères, « Intérieur », « Santé », « Défense », le SSSM est soumis à des tensions qui peuvent l’amener à disparaitre ou au contraire l’ouvrir sur de belles perspectives.

Tout en restant fidèlement attaché au service des sapeurs-pompiers, le SSSM ne peut plus envisager un avenir dans l’anonymat bien feutré des SIS, avec pour seule perspective de déterminer des aptitudes médicales.

Le référentiel des emplois–activités-compétences (REAC), rédigé sous l’égide de de la Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises (DGSCGC) en partenariat avec l’Ecole Nationale Supérieure des Officiers de Sapeurs-Pompiers (ENSOSP), ainsi que les nouveaux cadres d’emplois des métiers de santé de la filière SPP n’ont aucun sens si le SSSM reste dans sa dimension actuelle. Le référentiel du service de santé de 2003 a vécu. Il est évident que des évolutions conceptuelles et structurelles sont indispensables pour surmonter les faiblesses et les menaces qui viennent d’être présentées dans l’état des lieux.

Aujourd’hui, en 2017, le Service de Santé des Sapeurs-pompiers n’a que deux alternatives : Se lancer dans une nouvelle dynamique au travers d’un projet ambitieux soutenu par les ministères cités précédemment ou bien végéter, c’est-à-dire s’éteindre lentement dans une douce léthargie.

Pour l’ANAMNESIS, seule la première alternative est envisageable en gardant à l’esprit que les services publics n’existent ni pour eux-mêmes ni pour accumuler des profits, mais pour répondre aux besoins évolutifs de tous les habitants, de chaque territoire et des différentes collectivités, pour garantir des droits fondamentaux essentiels de la personne, pour déployer le lien social et les solidarités.

Les 32 propositions du Livre Blanc du SSSM sont à prendre comme le point de départ d’une réflexion beaucoup plus ambitieuse et approfondie qu’il faudra rapidement initier avec l’ensemble des partenaires institutionnels et associatifs qui souhaitent se lancer dans cette démarche.

« Plaider la cause des services publics doit conduire à se battre pour leur transformation » : c’était déjà l’injonction du « Livre blanc sur l’avenir de la fonction publique » publié en 2008.

 

Télécharger le Livre Blanc en format pdf